Coloration végétale : 8 erreurs à éviter

18 Jul 2018 23:19
Tags

Back to list of posts

Naturelle, dépourvue de produits chimiques, la coloration végétale préserve la santé du cheveu en lui apportant en bonus de la brillance, du gainage et du volume. Si on veut s'essayer à la coloration végétale maison, il y a certains écueils à éviter. Balayage des "faux pas" capillaires avec Charley Assoun, coiffeur et coloriste végétal, créateur de la marque Biocoiff'.

ERREUR NUMÉRO coloration naturelle : GARDER SES SHAMPOINGS INDUSTRIELS DANS SA SALLE DE BAIN

Quand on se met aux colorations végétales, on recherche du naturel pour ses cheveux. coloration naturelle poudre compacte végétale élimine en effet tout produit chimique. Donc si on veut faire respirer le cheveu et le faire profiter des bienfaits des pigments naturels, on joue le jeu à fond : on se débarrasse des shampoings, après-shampoings et autres soins capillaires industriels achetés dans le commerce. Ils regorgent de substances de synthèse, potentiellement agressives pour la fibre capillaire. Une fois qu'on a mis la main à la pâte (végétale), on ne jure plus que par les produits achetés dans les boutiques bio.

ERREUR NUMÉRO 2 : S'ENDORMIR PENDANT SA COLORATION VÉGÉTALE

Laisser poser sa couleur ne veut pas dire qu'on doit s'endormir. On garde toujours un œil sur sa montre pour s'assurer que le temps de pose n'est pas dépassé. On n'oublie pas que plus on attend, plus le pigment fonce. Par exemple, si on laisse une coloration blonde trop longtemps, la teinte peut virer à l'orange.

JOUEZ AU GRAND JEU DE L'ÉTÉ QVC DU 16/07 AU 31/08!

Tentez de remporter une Renault Kadjar ! QVC vous invite à participer du 10 juillet au 31 août au Grand Jeu de l'été ! A gagner des bons d'achats d'une valeur de 30€ maximum et tirage au sort pour repartir avec la Renault Kadjar !

Sponsorisé par QVC

Le bon réflexe quand on veut être blonde : frotter légèrement avec une serviette ou une éponge à la racine, toutes les 10 minutes, pour vérifier que la couleur ne tourne pas à l'orange.

ERREUR NUMÉRO 3 : UTILISER UN MATÉRIEL INADAPTÉ

On évite le matériel en fer, comme les peignes à longue queue qui peuvent s'oxyder. On les troque contre un peigne en bois. Pour préparer la couleur, on utilise des bols en verre ou en plastique, surtout pas en acier inoxydable.

ERREUR NUMÉRO 4 : FAIRE SA COULEUR SANS PROTÉGER LE CONTOUR DE SON VISAGE

Grave erreur ! Avant la coloration, on applique une crème grasse sur le contour de son visage et sur les oreilles pour éviter de se retrouver maquillée comme au Carnaval. Si le mal est fait, un léger gommage va permettre de rattraper les dégâts en estompant la couleur.

ERREUR NUMÉRO 5 : FAIRE UNE COULEUR POUR QUELQUES CHEVEUX BLANCS

On a trois ou quatre cheveux blancs dissimulés sur la raie qui nous gâchent la vie ? Charley Assoun, coiffeur coloriste végétal, déconseille de faire une couleur permanente quand on a un faible pourcentage de cheveux blancs. Un soin reflets ou shampoing à base de pigments naturels peut suffire.

ERREUR NUMÉRO 6 : CHOISIR UNE SEULE COULEUR EN BOUTIQUE BIO SANS FAIRE DE MÉLANGE

Les poudres à base de plante doivent être mélangées pour obtenir un résultat naturel et une nuance précise. Le risque avec une seule couleur achetée en boutique ? Se retrouver avec une plante verte sur la tête. Exemple avec l'ébène. "Beaucoup de femmes font l'erreur de prendre un pigment ébène pour camoufler les cheveux blancs, mais elles ne savent pas que cela a tendance à tourner au vert !", met en garde le coloriste.

Le bon réflexe : on ne se risque pas à jouer les apprenties sorcières, et on demande conseil à son coiffeur coloriste végétal voire même à lui commander une préparation sur mesure. " coloration vegetale naturelle professionnelle végétale est une cuisine particulière" qui ne s'improvise pas, rappelle Charley Assoun.

ERREUR NUMÉRO 7 : OPTER POUR DES COLORATIONS À MOITIÉ NATURELLES

La coloration végétale doit être 100% naturelle. Pour bien la choisir, on va dans une boutique bio et on prend les gammes sur lesquelles il est mentionné bio et/ ou 100% naturel.

ERREUR NUMÉRO 8 : SE LAVER LES CHEVEUX DIRECTEMENT APRÈS LA COULEUR

C'est simple, on risque de perdre tout le bénéfice de la coloration. Juste après la couleur, on se fait un soin après-shampoing soin post-coloration. Et pour être sûre de fixer la couleur, on attend au moins 12 heures avant de faire un shampoing.

Merci à Charley Assoun, coiffeur coloriste végétal et créateur de la marque Biocoiff'.

Comments: 0

Add a New Comment

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License